Présentation Scratch

Enseigner le codage au collège
“Algorithmique et programmation”
( Dans le cadre du nouveau programme de mathématiques de 2016 )

Introduction

Ce site a pour objectif de proposer de nombreuses activités progressives et variées qui s’inscrivent dans le cadre du nouveau programme de Mathématiques de la réforme du collège de 2016 :

“ l’introduction de l’algorithmique et de la programmation renouvelle l’enseignement du raisonnement, éclaire l’introduction du calcul algébrique et fournit un nouveau langage pour penser et communiquer. Son enseignement se traduit par la réalisation de productions collectives ou individuelles.” (projet de programme 2016)

Cet enseignement doit également permettre aux élèves de comprendre les grands principes du fonctionnement des applications informatiques, d’apprendre à réaliser par eux même de petits programmes ludiques, et d’être sensibilisés aux limites du numériques.

La liste des activités proposée se veut progressive. Elles sont à réaliser avec le langage de programmation graphique Scratch développé par le MIT qui permet la réalisation d’applications très visuelles et ludiques. L’élève construit son savoir et développe ses capacités tout au long des défis, il gagne en autonomie au fur et à mesure de ses réalisations. Pour chaque activité sont proposées des vidéos présentant les éléments clés permettant de programmer le défi à relever.

Il est également possible, à l'aide d'un code, d'activer l'affichage de la liste des blocs suceptibles d'être utilisés. On emploie ici  le terme "suceptible" car il existe de nombreuses manières différentes et originales pour réaliser un programme. Il est donc préférable de laisser les élèves chercher leur propre solution.

L’enseignement de l’algorithmique et la programmation permet véritablement de proposer aux élèves des cours très créatifs et d’illustrer de nombreuses notions abordées en cours et ce dans de nombreuses matières. Pour le pratiquer déjà depuis quelques années, je peux affirmer qu’il fait l’adhésion de la majorité des élèves, il permet de remotiver un certain nombre d’entre eux en leur montrant une utilisation très concrète des notions vues en cours et l’intérêt du raisonnement logique mathématique. Il permet de répondre à une question récurrente de leur part : « Mais, monsieur, à quoi ça sert les Maths ? ».